Ils ont choisi vendôme
Sites touristiques

Les Châteaux de la Loire

La Loire, vallée des rois ...

La vallée de la Loire cache sur ses rives plus de 200 châteaux... Les plus beaux sont à moins d'une heure de route de Vendôme.

Ils sont les vestiges d’un temps où la cour de France, tourmentée dans le nord du pays par la guerre de cent ans contre l’Angleterre était venue trouver refuge sur les bords du grand fleuve.

Inspiré par les récits des chefs de guerre revenus des campagnes d’Italie, les artistes qui entouraient le roi et sa cour, ont gravé sur les murs des châteaux les premiers signes de la renaissance italienne.

De la demeure la plus intime aux constructions les plus fastueuses découvrez ce qui a fait de cet endroit la vallée des rois.

www.loire-chateaux.org

 

Chambord est le château de toutes les démesures. Il est implanté sur un domaine forestier de plus de 5 000 hectares, dans lequel François 1er, le « prince architecte » aimait chasser le grand gibier. Plus de 440 pièces, 365 fenêtres et 83 escaliers, dont le principal conçu par Léonard de Vinci… les chiffres et les noms impressionnent à Chambord. Laissez-vous emmener dans ce rêve de grandeur.

Le château abrite des cafés, un restaurant gastronomique et une boutique de produits locaux.
www.chambord.org

 

Aux portes de la Sologne, Cheverny est à n’en pas douter le château de la Loire le plus merveilleusement meublé. A travers les décors de vie quotidienne vous entrerez dans l’intimité des familles qui y ont vécu et qui ont fait l’histoire.
Cheverny est également connu pour sa tradition de chasse à cour. De nombreuses animations mettent en scène la meute de chien du château tout au long de l’année.
Le  château a inspiré Hergé pour le dessin du château de Moulinsart, repère du tempétueux capitaine Haddock. Les propriétaires ont rendu hommage au grand auteur belge en construisant un musée Tintin.
 www.chateau-cheverny.fr

 

Découvrez Chenonceau, le château des Dames. Ce sont des femmes qui ont décidé des grandes évolutions de ce magnifique monument arc bouté au dessus du Cher. C’est aussi l’histoire d’une rivalité royale qui marqua le XVI siècle entre Diane de Poitiers, favorite du roi Henri II et Catherine de Médicis, la reine. Jalouse du fait que Diane de Poitiers ait joui de l’occupation du château, Catherine de Médicis le lui reprend à la mort du roi.

Chenonceau est orné de plusieurs jardins dont sont issues les compositions florales de toutes les pièces du château.

www.chenonceau.com

 

Amboise. Laissez vous conter l’histoire d’un château qui sous ses airs de demeure de conte de fée a été de sombres heures de l’histoire de France.

En l’an Mill, Amboise était la place forte la plus sécurisée de tout l’ouest du royaume. Cette caractéristique en fut un lieu très apprécié des hôtes du château. Auparavant propriété de la puissante famille des seigneurs d’Amboise le château est intégré au domaine royal en 1431, suite à un complot manqué que le propriétaire fomenta contre le favori du roi Charles VII. Le château devint l’une des demeures préférées des rois de France pendant la renaissance. Il connut alors les heures les plus lumineuses avec l’enfance de François 1er ou les plus sombres avec la conjuration d’Amboise quand des gentilshommes protestants tentèrent d’enlever le jeune roi François II pour le soustraire à l’influence des catholiques.

www.chateau-amboise.com

 

Le château royal de Blois est par son architecture et son histoire un des édifices incontournables des châteaux de la Loire. Il n’accueillit pas moins de 10 reines et 7 rois de France pendant toute la Renaissance. C’est au château de Blois que fut assassiné le duc de Guise en 1588 au plus fort des rivalités entre catholiques et protestants.

Le château de Blois c’est aussi un musée riche de plus de 30 000 œuvres, dont une partie est présentée dans les appartements royaux de l’aile François Ier, au Musée des Beaux-Arts installé dans l’aile Louis XII, ainsi qu’à l’occasion d’expositions temporaires.

http://www.chateaudeblois.fr/

Le château de Chaumont sur Loire vous propose un superbe point de vue sur le fleuve sauvage. Construit initialement pour contrer les assauts des comtes d’Anjou, il est surtout connu pour avoir été offert par Catherine de Médicis, épouse d’Henri II à Diane de Poitiers, sa maîtresse, à la mort du roi, en l’échange du château de Chenonceau.
Il forme avec ses jardins le domaine de Chaumont-sur-Loire qui accueille avec depuis 1992 le festival international des jardins de Chaumont.

www.domaine-chaumont.fr

 

Place à l’Histoire.

 

Découvrez les ambassadeurs vendômois